Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/11/2016

Geek Girl 5 (H. SMALE)

« Je m’appelle Harriet Manners, et j'ai des amis.»

geek-girl,-tome-5---head-over-heels-833211-250-400.jpgLes examens de fin d'année approchent. En vraie pro de l'organisation, Harrier a planifié toutes ses révisions et celles de ses amis... bien malgré eux ! Pourtant elle est loin d'avoir tout prévu : Wilbur a besoin d'elle, son agence est en faillite ! Harriet vole à son secours et décide de devenir un mannequin exemplaire. Elle se met aussi en tête d'organiser les amours de ses amis. Mais à force de vouloir contrôler leur vie, elle risque de les perdre. Un shooting en Inde va lui apprendre à laisser faire le destin...

Et bien non, le précédent volume n'était pas le dernier. Mais force est de constater que la déception entamée avec le précédent ne s'atténue pas : celui-ci est tout aussi laborieux. On retrouve les mêmes grosses ficelles, jadis drôles, mais désormais élimées jusqu'à la corde et, de la même manière que Harriet a cessé d'amuser ses amis, ses histoires nous lassent et on se surprend à s'ouvrir en attendant la fin. Dommage pour une série qui fut si sympathique. 

Tout tableau raconte une histoire, Harriet. Parfois, nous la connaissons. Nous savons qu'elle parle de rage, de tristesse, d'amour ou de chagrin. Et parfois nous ne savons pas. Mais il y en a toujours une. 

Il embrasse la salle d'un geste de la main. 

Je me penche alors vers le grand portrait d'une jeune fille ; elle est debout à côté d'un chien noir et brun, un sourire triomphant au coin des lèvres. Et le sens des paroles de Jasper commence à m'atteindre. 

Il ne suffit pas que je me plante devant l'appareil. Ces portraits immortalisent des instants fugaces. Ce sont des émotions fixées à jamais, une vie transitoire rendue permanente, qu'elle soit personnelle ou publique. Dans un monde où tout change, ces instants demeurent immuables. Ils constituent une manière de s'accrocher à ce qui ne peut pas durer. 

Et il en va de même pour chacune de mes photos. 

La terreur et la confusion sur mon image quand j'étais coincée dans une cage en verre pleine de poupées ; ma stupéfaction lorsque j'étais couverte d'encre de poulpe. Les radieuses photos aux flocons de neige, faites juste après qu'on m'a prise par la main pour la première fois. La seconde où je suis tombée amoureuse, immortalisée dans un lac étincelant. 

Et cela vaut même pour les premiers Polaroïds maladroits qui expriment l'anxiété d'une fille malmenée par ses camarades, jetée dans un monde où elle ne pensait pas avoir un jour sa place. 

Holly SMALE, Geek Girl - tome 5

Nathan

485 pages – 16,95 €

Titre original : Geek Girl - Head Over Heals – Paru en 2016 – 

Traduit en Français en 2016

 

L’auteur : Holly SMALE, née en 1981, vit actuellement à Londres. Diplômée en littérature anglaise et grande voyageuse, elle a, tour à tour, été enseignante au Japon, bénévole au Népal et fait de nombreux petits boulots en Jamaïque, Australie, Indonésie et en Inde. Elle écrit aujourd’hui pour la presse et son expérience de mannequinat à l’adolescence lui a inspiré Geek Girl.

Le site de l’auteur (en anglais): http://holsmale.wix.com/the-write-girl2#!geek-girl

21:41 Publié dans Vie quotidienne | Lien permanent | Tags : smale, adolescente, mannequin, humour | |  Facebook | | |

Écrire un commentaire