Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/06/2014

Là où naissent les nuages (A. HEURTIER)

« Je détestais ça.»

IMG_1170.JPGFille unique de parents très aimants, mais très occupés, Amélia, 16 ans, s'est réfugiée dans la gourmandise. Elle traîne son corps adolescent et ses kilos en trop comme une punition. Mais l'arrivée d'une lettre étrange venue de Mongolie va bouleverser la banalité un peu mélancolique de son quotidien...

Après Sweet Sixteen, magnifique roman sur la ségrégation dans les années cinquante aux Etats-Unis, Annelise HEURTIER retrouve un personnage d’adolescente entre deux univers pour s’attacher à dépeindre Amélia, fille de parents très aisés, évoluant dans un Paris bobo, mais aussi très seule, et qui va brutalement être confrontée à une autre réalité, celle d’un orphelinat d’Oulan-Bator et sa population.

Voyage initiatique, quête d’identité, Là où naissent les  nuages aborde tous ces thèmes et plus encore avec la subtilité (et le franc-parler) qui caractérise l’écriture d’Annelise HEURTIER. Ne manquez pas ce très beau roman !

Peut-être parce que ma perception était altérée par la particularité de ce voyage, le premier que je réalisais toute seule, le premier qui me demandait tant d’efforts. Peut-être tout simplement parce que je n'avais encore rien vu de tel.

Une impression d'ailleurs absolue.

Au premier plan, il y avait le parking, comme installé par erreur au milieu de la steppe qui s'étendait au-delà, à perte de vue. Les couleurs étaient franches, sans compromis. Le vert de la plaine, le bleu du ciel, la transparence du silence que l'on devinait déjà sans fin. Tout était plus vaste, plus grand, j'avais l'impression que mon champ de vision s'était élargi, que je pouvais voir en panoramique. J'avais déjà vu la lumière des Marquises, les fjords de Norvège ou le Duomo à Florence. Mais c'était la première fois que je ressentais ça. C'était… apothéoptique. La bouche sèche, le sang qui s’affolait derrière mes tempes. Syndrome de Stendhal, version Mongolie. J'ai inspiré une longue goulée de cet air si particulier.

Annelise HEURTIER, Là où naissent les nuages

Casterman

208 pages – 12 €

Paru en 2014

L’auteur : Anne-Lise HEURTIER est née en 1979, à Villefranche-sur-Saône. Aujourd’hui, elle  habite à Tahiti et a deux enfants. 

Quand elle n’est pas en train de plonger au milieu des requins et des baleines, de raconter des histoires à ses petits ou de mitonner un repas 4 étoiles à son homme, elle se précipite sur son clavier pour écrire. Des histoires pour les petits ou les plus grands, des tranches de vie quotidienne, des ados qui se cherchent ou se dévoilent, des adultes qui souffrent, des jeunes qui ont changé l'histoire, des princesses féministes et des ogres mélomanes... au Népal, aux Etats-Unis ou à Oulan-Bator... des récits drôles, tendres ou cruels… La vie, finalement. 

Le site de l’auteur : http://histoiresdelison.blogspot.fr

19:34 Publié dans Vie quotidienne | Lien permanent | Tags : casterman, mongolie, adolescente, heurtier | |  Facebook | | |

28/04/2014

Geek girl (H. SMALE)

« Je m’appelle Harriet Manners et je suis une geek.»

nathan,adolescente,relation parent-enfantHarriet Manners, jeune anglaise de quinze ans, est une geek. Une intello. Elle sait tout sur tout : elle sait que qu’un chat a trente-deux muscles par oreille, que la lune s’éloigne chaque année de la Terre, de 3, 8 cm, que lors d’un éternuement, tous les organes s’arrêtent, y compris le coeur et qu’une personne rit en moyenne quinze fois par jour.

Cependant, elle ignore pourquoi personne ne semble vraiment l’apprécier à l’école. Aussi, lorsqu’elle se retrouve choisie malgré elle par une agence de mannequins, Harriet saisit l’occasion de changer son image. Même si cela signifie voler le rêve de sa meilleure amie Nat, s’attirer les foudres de son ennemie jurée Alexa et s’humilier devant l’incroyablement beau mannequin Nick. Et même si ça implique de mentir aux personnes qu’elle aime…

Avec Geek Girl, Holly SMALE  propose un roman plein aussi drôle que profond, qui met en scène une Cendrillon « intello » qui va devenir reine du bal… le temps d’une citrouille. Différente des autres élèves de son école, et donc marginalisée, elle va découvrir que le monde de la mode, qui était loin de la faire rêver, n’est guère différent de celui de la cour d’école.

Le charme du roman tient à ses personnages, depuis le père immature jusqu’à l’agent hilarant, et à la plume alerte d’une auteur qui mène son récit tambour battant, multipliant les péripéties pour le plus grand bonheur de ses lectrices (lecteurs ?).

A conseiller absolument à tous les ados mal dans leur peau - et aux autres !

Je les regarde tour à tour. Quoi, c’est tout ? Non mais sérieux ?

Bon d’accord, je ne m’attendais pas à les voir se mettre à danser sur la table en agitant leurs Sudokus comme des plumes d’autruche, mais un tout petit peu plus d’enthousiasme, ça leur aurait fait mal ? C’est fantastique, Harriet ! auraient-ils pu me dire. Finalement, tu n’es peut-être pas aussi répugnante à voir qu’on l’a toujours cru. Quelle bonne nouvelle pour toute la famille !

Ou au moins quelques mots évoquant l’idée que ce serait l’élément le puis époustouflant qui soit jamais arrivé à quiconque, si c’était quelqu’un d’autre et si nous étions une famille complètement différente.

Annabel relève les yeux et me voit toujours plantée là, la bouche ouverte.

« Quoi ? C’est non, Harriet. Tu es trop jeune, et tu dois te consacrer à tes études.

-      C’est non ? reprend Papa d’une voix incrédule. Comment ça, c’est non ?

Annabel le regarde calmement.

«  Elle a quinze ans, Richard. Ce n’est absolument pas de son âge. »

Holly SMALE, Geek Girl

Nathan

352 pages – 15,90 €

Titre original : Geek Girl – Paru en 2013 – Traduit en Français en 2014

 

L’auteur : Holly SMALE, née en 1981, vit actuellement à Londres. Diplômée en littérature anglaise et grande voyageuse, elle a, tour à tour, été enseignante au Japon, bénévole au Népal et fait de nombreux petits boulots en Jamaïque, Australie, Indonésie et en Inde. Elle écrit aujourd’hui pour la presse et son expérience de mannequinat à l’adolescence lui a inspiré Geek Girl.

Le site de l’auteur (en anglais): http://holsmale.wix.com/the-write-girl2#!geek-girl

07/04/2014

Les Princes charmants n'existent pas (M. BRAMI)

« Ava, 

Il suffirait de lever les yeux vers le ciel pour vous parler, alors pourquoi ce besoin soudain de retranscrire mes pensées ?»

brami, nathan, adolescente, épistolaireÀ quinze ans, Nora est une incorrigible rêveuse, qui préfère le glamour hollywoodien d'une Ava Gardner aux amours bien prosaïques de sa copine Julie avec le beau gosse du lycée. Lorsqu'un jour une lettre de rupture adressée à son voisin, un certain Rodrigue, tombe sur son balcon, elle renvoie la missive au bon destinataire. Il lui répond. De lettres en lettres, les deux jeunes gens deviennent intimes. Sans vraiment oser passer à l'action, Nora ne peut s'empêcher de rêver à une histoire d'amour avec Rodrigue. Mais la réalité peut-elle être aussi belle que le fruit de son imagination?

Roman mêlant lettres et narration, Les Princes charmants n’existent pas met en scène une ado complexée qui voudrait que sa vie soit aussi belle que dans les livres - et les films - qu’elle adore et ne parvient pas à entrer en adéquation avec la réalité, son corps d’adolescente en devenir, ses rêves et ses peurs de se découvrir.

Le problème, c’est que l’adulte qui écrit est un peu trop visible derrière et que ce roman « sonne » souvent faux, que l’artifice se voit un peu trop. C’est dommage, car l’idée était intéressante.

Dans ce monde, il n’y a plus que l’apparence qui compte. Moi qui fuis mon reflet dans le miroir, je voudrais me rassurer en me disant qu’il n’a pas que le physique dans la vie.  Vous, qu’on a obligée au début de sa carrière - pesant dix ans quand même ! - à jouer les belles potiches de service sans la moindre ligne de texte à apprendre, je sais quevous me comprenez.

Malgré tout, je rêve de celui qui saura lire en moi, qui saura m’aimer, telle que je suis… On peut toujours rêver !

Maïa BRAMI, Les Princes charmants n’existent pas

Nathan

300 pages – 14,90 €

Paru en 2013

 

 

L’auteur : Maïa BRAMI est écrivain, journaliste en presse, télé et radio, et directrice de collection aux Editions Caractères. Son premier roman pour adolescents, "Vie ta vie Nina" chez Grasset Jeunesse, a obtenu le Prix Chronos 2002. Elle anime aussi des ateliers d'écriture, et organise des événements (festival, exposition), afin de susciter toujours plus de dialogue entre musiciens, écrivains et poètes.

19:23 Publié dans Vie quotidienne | Lien permanent | Tags : brami, nathan, adolescente, épistolaire | |  Facebook | | |

16/03/2014

Enzo, 11 ans, sixième 11 (J. ECORMIER)

« Je suis né un onze novembre à onze heures et onze minutes. »

IMG_0655.JPG

Enzo entre en sixième 11. Pour lui qui fêtera ses 11 ans le 11/11 et dont le prénom comporte les lettres du chiffre onze, ce n'est pas forcément un bon présage ! Il en fait des cauchemars jusqu'au jour de la rentrée. Mais le premier jour de classe, sa journée s'illumine quand il repère la jeune Eva. Et miracle, elle est à côté de lui en cours de SVT ! Alors il oublie ses problèmes de "petit" du collège : l'emploi du temps compliqué, le bazar à la cantine, et ses parents qui se disputent à la maison. Mais bientôt arrive un nouvel élève dans sa classe. C'est Owen, l'air cool et la parfaite tête de futur petit copain d'Eva. Enzo le déteste au premier regard…

« Cette année, je rentre en sixième 11, j’ai onze ans, et nous sommes en 2011. Alors il va forcément se passer un truc. Je me demande bien quoi, parce que, globalement, je n’ai pas beaucoup de bol. »


« On peut bien nous faire visiter le collège en fin de CM2, tant qu’on n’y est pas vraiment, la sixième c’est quand même mystère et Kinder Surprise. »

Joëlle ECORMIER, Enzo, 11 ans, sixième 11

Nathan

110 pages – 5 €

Paru en 2013 

 

L’auteur : Joëlle ECORMIER se dit auteur, écrivain, artiste, soit « tricoteuse de mots ». Pour elle, la plus belle chose à écrire : c’est Le hasard, la plus belle déjà écrite : "Le Petit Prince » et elle trouve irrésistiblement énervants : Le téléphone portable. Les bouchons de voitures. Les courants d'air froids. La télé quand elle est bête. Les formules consacrées. Le point-virgule. Les malentendus. Les chansons italiennes. Les tracas administratifs. Les trous de mémoire. Elle aime : Les arbres. La solitude. Les cerfs-volants. Le mouvement. Le silence. La crème brûlée. Le chocolat noir. Les lundis fériés.

18:41 Publié dans Vie quotidienne | Lien permanent | Tags : nathan, ecormier, collège, rentrée | |  Facebook | | |

03/03/2014

Une histoire à toutes les sauces

"Maman m'a raconté cette histoire en rentrant du travail : en passant par le square près de la mairie, elle a vu un chat..."

Barraqué, Dorémus, animaux, humour,cuisinePrenez l'histoire d'un chat qui essaie d'attraper un oiseau et tombe à l'eau. Mettez cette histoire dans un grand saladier. Ajoutez-lui des E, de l'ail ou de l'O ; découpez les phrases, mélangez les mots ; selon votre humeur, malaxer la grammaire ; relevez la langue, assaisonnez de jeux de mots, versez une pointe d'accent. Et touillez ! Lorsque c'est prêt, dégustez... Puis recommencez !

Gilles BARRAQUE se livre ici à une série de variations sur le même thème, hommage revendiqué à Raymond QUENEAU et ses exercices de style. ici, il décline une "histoire toute bête" à soixante sauces différentes, depuis l'africaine jusqu'au saucisson !

C'est drôle, ludique, incitatif, et la fiche pédagogique disponible sur le site Nathan est très bien faite (les enseignants me comprendront).

Crème d'E

Mère rentre de ses emplettes. Elle se dévêt et me révèle ce genre d'événements récents que j'entends dès qu'elle rentre, et que je m’empresse de répéter : entre les herbes vertes de quelque berge, elle repère le célèbre Kéké.

Gilles BARRAQUE, Une Histoire à toutes les sauces

illustrations Gaëtan DOREMUS

Nathan

130 pages - 5 €

Paru en 2014

L'auteur :

Sans o : né en 1957 à Paris.
Sans u : diplômé des Arts Déco, section cinéma/animation.
Sans w : musicien professionnel de jazz (banjo et chant) de 1984 à 1990.
Sans blague : de 1990 à 2005, partage son temps entre l’écriture (surtout en littérature jeunesse) et le travail de la terre dans les Landes (kiwis et maïs).
Sans transition : depuis 2005, auteur et lecteur professionnel pour l’édition jeunesse.
Sans doute : trop tard, hélas, pour devenir cosmonaute.
Sans rapport : incollable ou presque sur les oiseaux.
Sans ça : a écrit des pièces radiophoniques, et une quinzaine de publications jeunesse, adaptations, albums, nouvelles, romans.

15:48 Publié dans Vie quotidienne | Lien permanent | Tags : barraqué, dorémus, animaux, humour, cuisine | |  Facebook | | |