Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/06/2013

Une Guitare pour deux (M. AMATO)

« Le son de la radio résonna dans les oreilles de Tripp Broody, qui ouvrit les yeux. »

IMG_0387.JPGLa mère de Tripp lui a confisqué sa guitare tant qu'il ne sera pas plus sociable et meilleur élève. Le matin de la rentrée, Tripp découvre qu’il a la possibilité d’utiliser une des salles de répétitions du lycée et… d'emprunter la vieille guitare du lycée ! Lyla, quant à elle, excellente élève et musicienne hors pair, a besoin de s'entraîner pour ses concerts de violoncelle. Les deux adolescents doivent occuper la même salle de répétition du lycée, Tripp les jours impairs, Lyla les jours pairs. Ils entament une correspondance, d'abord acide puis plus complice, en se laissant des petits papiers dans la salle. Bientôt le guitariste rebelle et la violoncelliste sage que tout oppose se retrouvent autour de leur passion commune : la musique. Cette relation intense leur apprendra à se découvrir eux-mêmes et les aidera à traverser les pires drames…

Deux narrations se croisent et s’entremêlent dans ce roman très réussi. D’un côté, on suit Tripp, adolescent un peu paumé et beaucoup à part, un « impair », un « graphique sans coordonnées », meurtri par le décès brutal de son père et, du coup, surprotégé par sa mère qui voudrait le meilleur pour lui sans savoir trop comment procéder, de l’autre, Lyla, le prototype de la college girl parfaite, lisse, populaire, merveilleuse musicienne, et engagée presque malgré elle dans une carrière musicale qu’elle ne ait si elle veut vraiment.

Les deux vont d’abord se croiser par petits mots interposés laissés dans la salle qu’ils partagent, puis se rencontrer à travers les cordes de la guitare que Lyla va petit à petit apprivoiser, délassant son violoncelle, pour finalement s’harmoniser à travers la musique et la composition de chansons. Bien sûr, cette émancipation musicale n’ira pas sans mal, car ni le père de Lyla ne sera près à voir sa fille délaisser la brillante carrière qui lui était promise, ni la mère de Tripp n’appréciera de voir son fils enfreindre les règles qu’elle a fixées, mais Une Guitare pour deux raconte une très jolie histoire d’apprentissage et de découverte de soi. A lire absolument !

SALLE DE REPETITIONS ; 11H48

Cher Monsieur Impair,

Comme c’est agréable de savoir que tu m’espionnes. Qu’est-ce que ça peut bien te faire que je joue de la guitare ? Elle ne t’appartient pas.

Bon, d’accord. J’en joue. Tu es content ? Mais je n’ai pas à t’expliquer pourquoi. S’il te plaît, n’en parle à personne. Non pas que je sois gênée ou quoi que ce soit. Mais je subis beaucoup de pression. Je dois me produire en solo devant toute l’école vendredi, et j’ai une audition au Kennedy Center samedi. Je devrais vraiment être en train de répéter.

Mme Pair

PS : Tu es sûr que les cordes sont bien mises ? Elles sont tout emmêlées en haut. Tu devrais demander à M. Jacoby si tu peux réparer les rayures sur le devant. On trouve du mastic spécial sur Internet.

SALLE DE REPETITIONS ; 11H39

Cher Madame Pair,

C’est la guitare qui te parle. Tu peux compter sur M. Impair pour garder ton secret. Les ragots, ce n’est pas son truc.

Je suis un peu vexée par tes remarques sur mes rayures qu’il faudrait soi-disant « réparer ». Est-ce que les choses doivent forcément être parfaites ? Si tu prêtais un peu l’oreille, tu saurais que j’ai un son chaud et doré grâce aux cordes installées par le talentueux et charmant M. Impair – qui, soit dit en passant, les a bien mises comme il faut. Certains coupent les extrémités au ras des chevilles, et d’autres préfèrent les laisser enrouler sur elles-mêmes.

Peut-être que M. Impair aime bien qu’elles soient toutes emmêlées. Ça lui rappelle que la vie est souvent un sac de nœuds elle aussi.

La guitare.

PS : Les gammes, c’est barbant. Si tu veux jouer, joue !

 

Mary AMATO, Une Guitare pour deux

Nathan

288 pages – 14,50€

Lire un extrait : http://www.nathan.fr/feuilletage/?isbn=9782092545409

Site des chansons (en anglais) : http://www.thrumsociety.com

Site de l’auteur (en anglais) : http://www.maryamato.com

Titre original : Guitar Notes  – Paru en 2012 – Traduit en Français en 2013

L’auteur : Mary AMATO pratique l’écriture depuis son plus jeune âge. Elle a écrit de nombreux romans pour la jeunesse qui lui ont valu d’être primées plusieurs fois. Elle a aussi été danseuse, chorégraphe, et elle adore la musique. C’est pour cela qu’elle a éprouvé un grand plaisir à composer et chanter les chansons que ses personnages imaginent dans Une Guitare pour deux.

02/06/2013

Le Banc (S. KAO)

« Oui, Sybille, j’aimerais que tu me laisses tranquille... »

IMG_0382.JPGLe midi, Alex mange incognito dans le parc le repas que lui a préparé sa mère. Mais depuis quelque temps, une main anonyme s’amuse à tracer sur son banc des inscriptions au Tipp-Ex qui le visent directement. « Alex, tronche de nem », « Alex, bol de riz »... Alex est d’origine taïwanaise. Blessé et en colère, il efface chaque nouvelle insulte. Heureusement, son amie Sybille a d'autres idées pour affronter ce problème délicat…

Après La Roue, Sandrine KAO nous fait entendre encore une fois sa petite musique si personnelle, tout en touches délicates et cependant bien ancrée dans la réalité. Ici, c’est au racisme ordinaire que son héros est confronté. A la solitude aussi, car son père est rentré à Taiwan et les a laissés sans nouvelles, sa mère et lui, dans leur quartier asiatique où il se sent chaque jour plus isolé.

Sandrine KAO réussit encore une fois à brosser le portrait d’un très jeune adolescent, à décrire le subtil réseau de liens qui peut se tisser – ou pas – entre collégiens, la montée des sentiments… C’est dépeint avec beaucoup de tendresse et de légèreté, tout en abordant une réalité qui l’est beaucoup moins.

Oui, c’est courant que l’on se moque de moi et de mes traits typés d’Asiatique. Il arrive que des inconnus me ricanent au nez en me traitant de « chinetoque » dans la rue, sans même connaître mes origines. Ou bien ils tirent le coin de leurs yeux, prennent un accent idiot en ânonnant des « ching, chang, chong ». Je les laisse dire, ce ne sont que des abrutis qui s’ennuient. En même temps, avec tout ce qu’on entend aux infos, comment pourrait-on avoir une bonne image des Chinois ? On dit sans cesse qu’à cause d’eux les entreprises sont délocalisées, qu’ils ne respectent pas les droits de l’homme, qu’ils ne protègent pas l’environnement, qu’ils s’enrichissent dans le commerce et son trop nombreux... Ça fait peur. Pourtant, la plupart n’y sont pour rien, victimes d’un gouvernement qui encourage la productivité à tout prix, sans se soucier des inégalités. Et puis, on oublie que les pays occidentaux eux aussi sont passés par là pour se développer. Que la recherche effrénée du profit a de lourdes conséquences, quel que soit le pays.

Sandrine KAO, Le Banc.

Tempo - Syros

96 pages – 6€

Paru en 2013

Feuilleter un extrait : http://www.syros.fr/feuilletage/viewer.php?isbn=9782748513523

L’auteur : Née en France en 1984, Sandrine Kao, d’origine taïwanaise, a grandi en banlieue parisienne. Après des études en métiers du livre, elle se tourne vers l'écriture jeunesse et l'illustration. Elle est diplômée de l'École supérieure d'art d'Épinal, ville où elle habite. Après La Roue,  Le Banc est son deuxième roman.

Blog de l’auteur : http://sandrinekao.blogspot.com

16:03 Publié dans Vie quotidienne | Lien permanent | Tags : syros, kao, adolescents, racisme, asie | |  Facebook | | |

Personnages bibliques - lectures pour collégiens

Comme pour la mythologie, Nathan propose aussi quelques lectures autour de héros de la Bible, ainsi Abraham, Jonas ou encore David.

Bible, nathan,Abraham, David, JonasDepuis quarante jours, les armées d’Israël et des Philistins sont face à face. Les Philistins, plus nombreux, intimident Israël en proposant un duel avec leur géant Goliath. Seul David, un jeune pâtre hébreu, accepte de le combattre, armé de sa fronde et de sa foi en Dieu. A la surprise générale, il remporte la victoire. Car il cache un secret : Dieu le protège et l'a choisi pour être le prochain roi…

Quitterie SIMON, David le berger devenu roi, 2013, 128 pages.

Feuilleter un extrait :http://www.nathan.fr/feuilletage/?isbn=9782092546307

Depuis l'enfance, Abraham ne croit pas aux dieux multiples dont son père sculpte les idoles. Un jour, il détruit ces statues et s'enfuit avec sa famille. Devenu nomade, Abraham garde foi en Dieu, malgré la cruelle punition qu'il inflige aux Bible, nathan,Abraham, David, Jonasvilles dépravées de Sodome et Gomorrhe. Un jour, enfin, sa femme Sarah donne naissance à un fils, Isaac. Mais Dieu demande à Abraham le sacrifice de ce fils tant espéré…

Sylvie BAUSSIER, Abraham le sacrifice impossible, 2012, 128 pages.

Jonas a été appelé par Dieu pour prévenir les habitants de Ninive qu'ils vont périr car ils vivent dans le pêché. Mais il refuse ce destin de prophète et s'enfuit à bord d'un bateau de marchands. Lorsque ce dernier est pris dans une tempête, Jonas comprend qu'elle est signe de la colère de Dieu. Pour épargner les marins, il demande alors à être jeté par-dessus bord. Il se retrouve alors dans l'estomac d'un gros poisson…

Anne JONAS, Jonas le prophète insoumis, 2012, 128 pages.

15:40 Publié dans Mythologie | Lien permanent | Tags : bible, nathan, abraham, david, jonas | |  Facebook | | |

01/06/2013

Sur un air de Mozart (F. TALAMON)

« Papa, le souper est servi, annonça Viki en se postant face à son père. »

IMG_0384.JPGVienne, 1790. Viky et Luisa, douze et seize ans, vivent au deuxième étage d’une maison située à côté de celle de Mozart. Encore marquées par la mort de leur mère, quelques années plus tôt, les filles grandissent sous le regard bienveillant de leur père, riche fonctionnaire de l’Empire qui leur fait partager son amour de la musique. Mais, un jour, ce dernier annonce son remariage. Les deux sœurs se découvrent une belle-mère française, capricieuse et hostile. Le choc est brutal. Luisa rêve de fuite et Viky se réfugie chez leur voisin, M. Mozart…

En racontant la rencontre imaginaire entre un très jeune fille, musicienne, et le grand compositeur, Flore TALAMON apporte beaucoup d’humanité au grand personnage, le mettant en scène avec sa femme, ses enfants… Toutefois, elle n’en privilégie pas moins son personnage féminin et la jeune Viki, confrontée au monde et à ses rudesses, va faire l’apprentissage de la vie et de ses vicissitudes.

Sur un air de Mozart est un petit roman qui se lit facilement, plaira aux jeunes demoiselles et leurt fera découvrir la vie des jeunes filles à la fin du XVIII° siècle.

Alors, Viki, sans même réfléchir, entonna la berceuse de sa mère, Leise, Peterle, leise. M. Mozart l’écouta un instant en silence avant, discrètement, de jouer quelques accords pour accompagner son chant. Sur les frêles épaules de la berceuse, il bâtit un château s’élançant vers le ciel, un château aux mille clochetons résonnant d’autant de carillons, un château où régnaient la paix et l’harmonie. La jeune fille se tut, envoutée par ce bouquet de notes diaprées. C’est alors qu’une envolée de notes marqua le début d’un deuxième mouvement. Les accents devinrent plus intimes, plus secrets, et la musique donna corps à de nouveaux sentiments : la grâce se changeait en tendresse, la tendresse en douleur et la douleur en rêverie.

Flore TALAMON, Sur un air de Mozart.

Nathan

160 pages – 5€

Paru en 2013

Feuilleter un extrait :  http://www.nathan.fr/feuilletage/?isbn=9782092543665

L’auteur : Flore TALAMON est née à Paris en 1966 dans le quartier des libraires et des bouquinistes. Ce n’est pas un hasard. Un de ses aïeux a un jour ouvert une maison d’édition et le flambeau s’est passé de génération en génération. Pour elle, le livre était autant objet de jeu que fascinant réservoir d’histoires. Ses études, sciences politiques et MBA, l’ont entraînée loin de la littérature, vers les études de marché et le marketing. Après plusieurs années ainsi passées dans l’entreprise, la naissance de ses trois enfants a bouleversé ses priorités. C’est alors qu’elle a découvert le plaisir d’écrire. Elle me s’est essayée à la poésie, aux nouvelles, avant de devenir scénariste de bande dessinée, pigiste pour la presse enfantine puis auteur de romans pour la jeunesse.  Son ambition : réussir à traduire en mots la spontanéité d’une âme d’enfant.

17:01 Publié dans Historique | Lien permanent | Tags : nathan, talamon, mozart, adolescente, deuil | |  Facebook | | |

11/05/2013

Time Riders - Les Flammes de Rome (A. SCARROW)

« Joseph Olivera haletait dans une obscurité totale. »

nathan,scarrow,time riders,Rome, antiquité,adolescent,voyage dans le tempsEn voulant empêcher des Américains venus du futur de coloniser la Rome antique, Liam, Maddy et Sal vont se retrouver tous les trois piégés sous le règne de Caligula, l’empereur fou. Coupés de leur Base, ils vont devoir déployer des trésors d’inventivité pour revenir dans le présent et rétablir le cours de l’Histoire…

Après avoir emmené ses héros chez les Nazis, puis dans la préhistoire, à l’époque de Richard Cœur-de-Lion et enfin sauver Abraham Lincoln, les Time Riders vont découvrir la Rome antique. Sauf qu’elle est loin d’être plaisante. Car d’autres voyageurs temporels les ont précédés et ont déjà commencé à changer le cours de l’histoire, laissant Caligula, l’empereur fou au pouvoir beaucoup trop longtemps. Dans un New York qui n’existe plus, poursuivi par de mystérieux chasseurs-robots venus du futur qui veulent les tuer, Maddy, Liam et Sal sont une fois de plus confrontés au vertige de la boucle temporelle : qui les précédaient ? Pourquoi ont-ils cette impression de déjà-vu, qui les téléguident, du futur ? Autant de questions qui ne trouveront pas leurs réponses dans cet opus qui donne une fois de plus l’envie d’être au suivant !

Même si les lignes temporelles sont de plus en plus confuses à chaque nouvel épisode des Time Riders, il n’empêche que le lecteur continue de se laisser entraîner avec plaisir dans ces voyages qui, à chaque fois, offrent la découverte d’une période historique et mettent cette dernière en perspective avec notre époque actuelle, pour le meilleur et pour le pire. Cette fois, Alex SCARROW s’est même amusé à « emprunter » à son frère Simon, écrivain lui aussi, deux de ses personnages de légionnaires pour les intégrer à sa propre histoire, amusant crossover qui donne plus de densité encore aux personnages.

Alors bien sûr, c’est un peu « toujours la même chose », bien sûr, on renonce parfois à s’y retrouver dans ces techniques compliquées de réalités multiples, mais on passe un très bon moment en compagnie de Maddie, Liam, Sal et Bob, maintenant « lestés » de deux nouveaux compères !

En vérité, on ne pouvait pas savoir quelle réalité une onde pouvait laisser derrière elle. Plus précisément, on ne pouvait pas savoir quelle sorte de masse, s’il y en avait une, allait occuper l’espace qu’elles occupaient actuellement.

Dans l’arche, avec le champ magnétique, elles étaient entièrement protégées de toute intersection de masses qu’impliquait tout changement de réalité. Cependant, en dehors du champ, c’était une vraie loterie. L’onde temporelle pouvait faire fondre une personne, la faire littéralement fusionner avec tout ce qui tentait d’occuper le même espace. Les probabilités variaient, bien sûr. Dans un champ vallonné au milieu d’une campagne isolée, les probabilités étaient moindres. Mais ici, dans un magasin de souvenirs encombré, au cœur d’une des villes les plus animées du monde…

Un endroit tel que New York, où l’espèce humaine était la plus nombreuse, était vraiment un endroit où la réalité s’amusait le plus à se réinventer. Quel que soit le cours que l’Histoire avait pris, cette baie de la côte est des États-Unis où vivaient des Indiens, qui avait été un avant-poste colonial, puis un port commercial prospère et enfin une métropole, cette baie avait toutes les chances, à la suite d’une onde temporelle déclarée, de devenir une ville toujours aussi densément peuplée. Et le dernier endroit où elles devaient se trouver quand surviendrait une onde était ici, et particulièrement à l’intérieur d’un bâtiment.

Alex SCARROW, Time Riders – Les Flammes de Rome.

Nathan

464 pages – 15,50€

Titre original : Time Riders : Gates of Rome – Paru en 2012 – Traduit en Français en 2013

Découvrir un extrait : http://www.nathan.fr/feuilletage/?isbn=9782092536872

L’auteur : Alex SCARROW a été guitariste de rock. Puis graphiste. Puis concepteur de jeux vidéo. Puis auteur. Il a ainsi écrit plusieurs thrillers pour adultes et des scénarios. Time Riders est sa première série de romans pour jeunes adultes. Pour son plus grand plaisir, il y explore les idées et concepts avec lesquels il travaillait déjà dans l’univers des jeux.

Il vit à Norwich, en Angleterre, avec son fils Jacob, sa femme Frances, un chien très méchant et un énorme rat.